D'ici et d'ailleurs
TSR - Télévision Suisse Romande
Chocolat TV Productions
Les émissions "D'ici et d'ailleurs" Présentation de l'émission "D'ici et d'ailleurs" Du 7 au 11 avril, chaque jour dès 16h30, dialoguez en direct avec les élèves de l'émission D'où viennent-ils ? Presse
 
 
Les émissions "D'ici et d'ailleurs"
D'ici et d'ailleurs [La série documentaire] [les classes d’accueil] D’où viennent-ils ? [La Bolivie] [La Pologne] [Le Brésil] [L’Equateur] [Le Panama] [Le Portugal] Les onze élèves [Ranyellen] [Joana] [Haylen] [Angelika] [Filipa] [Celeste] [Moïses] [Igor] [Soraia] [Amanda] [Abel] Presse kit [dossier de presse, logos et photos] [ ] Vidéo : [la bande annonce] [Emission 1] [Emission 2] [Emission 3] [Emission 4] [Emission 5]
La semaine de l'intégration SRG SSR idée suisse Schweizer Fernsehen Télévision Suisse Romande RTSI DRS Radio Suisse Romande Radio e Televisiun Rumantscha swissinfo.ch
"D'ici et d'ailleurs" - Vidéo

Emission 5
A la montagne (deuxième partie), la fondue au fromage
ISAN 0000-0002-2535-0000-Y-0000-0000-9
© Chocolat prod / TSR 2008

Col des Mosses, dimanche matin, 10h.
Carine, animatrice à la colonie du Planemard, s’interroge : « Deux ou quatre chiens ? ». Ce sera 4. Celeste et Haylen s’harnachent au traîneau, un peu anxieuses… « Quatre ? ». A côté, les chiens husky s’impatientent, sautent, aboient. Quelques consignes de sécurité et le convoi s’évade à vive allure.
Pour Igor, tiré à ski, c’est un peu plus compliqué. Son chien ne suit pas la piste et file vers la foret. Igor chute et se relève : « Sparky, vas-y ! ». Cette fois, Sparky n’avance plus et renifle la neige.

Sur le traîneau, c’est au tour d’Abel de solidement s’harnacher. Contrastes, il se souvient : « En Equateur, c’était toujours l’été, il y avait du soleil, la mer, la pêche. » Amanda : « Le dimanche, j’allais à l’église et après, je sortais la nuit. En Suisse, ce n’est pas possible. Tout le monde dort la nuit. Au Brésil, ils sortent dans la rue, ils écoutent de la musique. » Plus tard, Abel sera mécanicien. « En Suisse, parce qu’il y a plus d’argent. Il n’y a pas beaucoup de pauvres ici (rires). »

Le soleil se couche. Dans le caquelon rempli de fromage frémissant, les élèves plongent avec gourmandise leur bout de pain. Moïses : « La fondue ? J’adore ! Mais je préfère la raclette ». Leur enseignante sourit : « Ils sont plus qu’intégrés… presque assimilés (rires) ? » Intégrés ? Ça veut dire quoi ? Filipa : « Ça veut dire s’intégrer dans un pays, apprendre la langue, connaître le pays, ses lois. » Soraia : « Ça veut dire qu’on se sent bien dans ce pays. »

Filipa conclut : « C’est vrai, je me sens bien en Suisse. Je crois que les Suisses... ils aiment les étrangers. »